345 PPM

C’est en hectares, la surface de sols artificialisés chaque année en France.

Pour mieux se rendre compte, c’est l’équivalent d’une centaine de terrains de foot chaque jour.

Ce chiffre de 30 000 hectares est issu du Ministère de la Transition Ecologique. Des associations pensent que la réalité est plus proche du double (57 000 hectares).

On bétonne, on construit, on aménage, le tout évidemment au détriment du vivant. Cette accaparation du sol est d’ailleurs une des 5 menaces principales pour la biodiversité pointée par l’IPBES ( = le GIEC de la biodiversité).

L’artificialisation des sols progresse 4 fois plus vite que la population française.

Par ailleurs, c’est aussi un vrai sujet pour notre défi climatique. N’oublions pas que la Stratégie Nationale Bas Carbone qui doit amener la France vers la neutralité carbone en 2050 repose sur deux piliers :

  • Diviser les émissions par 5 (ça, on commence à l’avoir en tête)

  • Multiplier les puits de carbone par 2 (ça, un peu moins)

Les décrets d’application de la loi Climat et Résilience pour s’attaquer au sujet sont en consultation. Espérons qu’ils soient à la hauteur car il y a urgence à renverser la tendance.